Message du Gouverneur de la province du Maniema à l’occasion de la célébration de la journée internationale du café et du cacao

MESSAGE DU GOUVERNEUR DE LA PROVINCE DU MANIEMA A L’OCCASION DE LA CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DU CAFÉ ET DU CACAO

Mardi 1er Octobre 2019

Chers Compatriotes du Maniema,

Ce mardi 1er octobre 2019, le monde célèbre la « Journée internationale du Café et du cacao », journée qui célèbre la diversité, la qualité et la passion, particulièrement, de la filière café. Elle est l’occasion pour les amateurs de café de partager leur amour pour cette boisson et de soutenir les millions de caféiculteurs dont la subsistance dépend de cette culture aromatique.

Pour rappel, c’est depuis 2015 que les 74 États Membres de l’Organisation Internationale du Café (OIC) et les 26 associations du café du monde entier avaient décidé d’unir leurs forces pour célébrer la première Journée internationale du Café officiellement le 1 octobre 2015.

En République démocratique du Congo, cette journée a été célébrée pour la première fois le samedi 1er octobre 2016 sous le thème : « Augmentation de la productivité et amélioration de la qualité du café sous la forme du café de qualité ».

En cette circonstance, le Gouvernement central avait réitéré sa volonté de réactiver la stratégie de relance de la filière café, en vue d’améliorer sa performance sur toute la chaîne de valeur et de créer des richesses en milieu rural à travers la caféiculture et cacao culture professionnelle et compétitive.

Car, comme tout le monde le sait, d’une manière générale, la production du café et du cacao dans notre pays connaît d’énormes difficultés depuis plusieurs années caractérisées, notamment, par l’abandon des plantations organisées, le vieillissement et de la destruction par des maladies, le manque de financement pour la recherche agronomique, la libéralisation mal appliquée du commerce après 2016, la baisse du cours de ces produits sur le marché mondial, ainsi que les conflits armés récurrents ayant entrainé le déplacement des populations paysannes des zones de production.

Dans notre Province, le Maniema, la relance de l’agriculture de rente avec un accent particulier sur le Cacaoyer est inscrite en bonne place dans le programme quinquennal 2019 – 2023.

Auguy musafiri nkola myoma

Avec l’appui technique et l’accompagnement de l’Office National des Produits Agricoles du Congo « ONAPAC » qui a pour objet de promouvoir la culture et le développement des débouchés intérieurs et extérieurs des produits agricoles d’exportation et leurs dérivés, notamment le café et le cacao, le Maniema devra :

1. Augmenter le nombre d’exportateurs du café et du cacao ;
2. Combattre la fraude, décriée, sur le café et le cacao ;
3. Installer dans la province des clones performants pour rajeunir les plantations et lutter contre quelques mycoses du café ;
4. Prendre des mesures idoines pour arrêter la mauvaise exploitation du café et du cacao ;
5. Fournir, à travers l’ONAPAC, l’aide technique aux planteurs cultivant le café et le cacao en assurant la vulgarisation et l’encadrement ;
6. Soutenir les activités de recherche et de développement et améliorer le secteur de production de ces produits ;
7. Assurer également la logistique et les statistiques de productions.

Je souhaite, vivement, que cette journée soit celle de sensibilisation du grand public du Maniema, en général et des amateurs du café en particulier, à la situation des producteurs du café qui devraient être rémunérés de façon juste.

MARDI 1er, octobre 2019

Fait à Kindu, le 1er octobre 2019

MUSAFIRI NKOLA MYOMA Auguy

Exprimez-vous en commentaire (Compte Facebook requis)