Maniema : Le Gouverneur promet de négocier avec la firme canadienne « pour revoir dans quelle mesure elle peut reprendre les activités »

La suspension des activités de la société aurifère canadienne BANRO est « un manque à gagner pour la province du Maniema et toute le République », a estimé le gouverneur Augustin Musafiri. Dans une déclaration faite dimanche 29 septembre, il déplore également le fait que plusieurs Congolais seront au chômage.

« C’est une perte énorme. C’est beaucoup d’argent que l’Etat va perdre et c’est beaucoup d’emplois que les Congolais vont perdre, donc beaucoup de problèmes pour le pays en général et la province en particulier », a évalué Augustin Musafiri.

La Société canadienne BANRO exploitant de l’or dans la province du Maniema, a annoncé samedi 28 septembre, la suspension de ses activités pour des raisons sécuritaires.

Elle accuse le chef rebelle Sheikh Assani et les miliciens Maï-Maï d’avoir « pris le contrôle de la mine et émis des menaces de mort formelles à l’encontre de tout employé de Namoya Mining SA/Banro qui se présenterait au travail. »

Réagissant sur la question de l’insécurité qui menace la société BANRO, le gouverneur promet de négocier avec la firme canadienne « pour revoir dans quelle mesure elle peut reprendre les activités ».

« Nous allons voir comment leur assurer leur sécurité. Quand ils seront en sécurité, ils pourront reprendre les activités », a déclaré Auguy Musafiri.

Augustin Musafiri s’entretient avec Paul Matendo.

Télécharger

Exprimez-vous en commentaire (Compte Facebook requis)