Kindu : les agents de Namoya Mining sollicite l’implication du Gouverneur pour la reprise des activités de cette société au Maniema

#Kindu – #Maniema | 10 octobre 2019 – Une dizaine d’agents de la Société Namoya Mining SA filiale de Banro Corporation ont marché ce jeudi dans les rues de la ville de Kindu au Maniema pour solliciter l’implication des autorités provinciales pour la reprise des activités de cette société.

Leur marche de revendication a chuté au Gouvernorat provincial du Maniema, où ils ont lu et remis au Vice-gouverneur un mémorandum produits par une synergie de trois syndicats des travailleurs de cette société.

Banro Corporation a suspendu les activités de 4 de ses filiales à l’Est de la RDC, notamment celle de Salamabila pour des raisons sécuritaires.

Selon ces agents, la suspension des activités d’exploitation par Namoya Mining SA à Salamabila a des retombées négatives sur tous les plans dans la province du Maniema.

Pour eux, Namoya Mining SA constitue l’unique société minière sur qui le Maniema peut compter du fait que :

« – Des milliers des familles et leurs dépendants vivent des rémunérations tirées de cette compagnie.

– Les différents services de l’Etat réalisent d’énormes ressources à partir des taxes qu’elle libère.

– Les entités territoriales décentralisées ne sont pas en reste ;

– Les travaux effectués par celle-ci se rapportant aux infrastructures routières favorisent le désenclavement de la province du Maniema et facilitent la circulation des personnes, des biens et des habitants de toutes les provinces issues du démembrement de l’Ex-Kivu, pour ne citer que cela » Peut-on lire dans ce mémorandum remis au Vice-gouverneur de province.

Ces agents sollicitent auprès du Gouverneur de province de barrer la route à toute démarche tendant à mettre fin aux activités de cette société et sauver de justesse ces âmes qui tirent leurs raisons d’être de cette entreprise.

 » De faciliter toute négociation tendant à privilégier les intérêts des uns et des autres, dans la limite de l’acceptable. D’être notre porte-parole fidèle auprès de Son Excellence Monsieur le Président de la RDC, pour son implication infaillible en vue de la matérialisation de ce souhait, du reste légitime son seulement à la Province du Maniema, mais à la nation toute entière  » écrivent-ils au Gouverneur.

Reçu par le Vice-gouverneur, Jean-pierre Amadi les a rassuré que l’Exécutif Provincial du Maniema s’emploie à ce que la paix soit rétablie dans la commune rurale de Salamabila, mais aussi préserver l’emploi de ces agents.

« Nous vous rassurons que nous ne cesserons de ménager les efforts pour que dans un avenir proche Namoya Mining puisse reprendre ses activités dans le territoire de Kabambare » a dit Jean-pierre Amadi aux manifestants sous les acclamations de ce dernier.

Banro Corporation a suspendu ses activités d’exploitation dans 4 de ses mines d’exploitation d’or à l’Est de la RDC, notamment Namoya dans le territoire de Kabambare pour des raisons d’insécurité.

Les Autorités Provinciales sont dans les pourparlers avec les responsables de la Canadienne pour que la société puisse reprendre ses activités dans le territoire de Kabambare.

Namoya Mining SA dispose d’une usine d’exploitation de l’or à Salamabila dans le territoire de Kabambare au Sud de la province du Maniema, zone en proie à l’insécurité provoquée. La communauté locale accuse Namoya Mining de ne pas respecter son cahier de charge et exige qu’une portion de la concession minière lui soit accordée pour l’exploitation artisanale de l’or.

Exprimez-vous en commentaire (Compte Facebook requis)