Maniema : Encore deux miliciens capturés à Bikenge remis à la justice militaire par le Gouverneur

#Kindu – #Maniema | 27 janvier 2020 – Deux nouveaux miliciens capturés ont été présentés ce lundi 27 janvier au Gouverneur de province par le Ministre Provincial de l’Intérieur. Son Excellence Auguy Musafiri les a immédiatement remis à l’auditeur supérieur de garnison pour qu’ils soient jugés.

Selon le Ministre provincial de l’intérieur et sécurité, ces miliciens ont été appréhendés à Bikenge, lors d’une incursion, alors qu’ils tentaient de libérer leur collègue en détention dans un cachot local.

Bikenge est une localité située dans le territoire de Kasongo au Sud de la province du Maniema.

« Ces deux jeunes gens sont des présumés miliciens Malaïka. Ils ont semé des desordres dans la localité de Bikenge et ils ont été trasferés directement à Kindu après leur capture par les Forces Armées de la RDC. La semaine dernière, ils ont attaqué un cachot local dans lequel leur collègue [un certain le Blanc] était en détention. C’est dans cette circonstance qu’ils ont été apprehéndés par les forces loyalistes. » fait savoir le ministre de l’Intérieur.

Le Gouverneur de la province du Maniema, #AuguyMusafiri a une fois de plus réitéré ses félicitations aux Forces Armées de la RDC pour avoir fait preuve de professionnalisme en capturant ces rebelles.

Devant la presse, le Ministère de l’intérieur et sécurité a indiqué que ces miliciens comme le 5 autres remis à la justice militaire la semaine dernière, seront transférés dans des prisons haute sécurité en dehors de la province une fois condamnés.

le Ministre Provincial de l’intérieur et sécurité, ces miliciens sont les éléments sous les ordres de Mandevu un des lieutenants du Chef de guerre le Cheik Hassan Uzaifa Mitende à la tête de la milice malaïka.

Avant de leur remettre entre les mains de la justice militaire, le Gouverneur de la province du Maniema a félicité les éléments des Forces Armées de la RDC pour avoir fait preuve de professionnalisme en capturant ces rebelles.

« Nous venons de remettre entre les mains de la justice militaire ces malfrats qui ont fait le recours aux armes à feu. Ils seront jugés et transférés par la suite dans une prison à haute sécurité en dehors de la province du Maniema afin de purger leur peine. Ils seront transférés à la prison de Angenga et cela va servir d’exemple à d’autres. » a indiqué à la presse le Gouverneur du Maniema.

Et d’ajouter :

« Je demande à toute la milice d’être des nationalistes. Ils ont droit de manifester pacifiquement, mais ils n’ont pas le droit de prendre les armes. S’ils ont un problème, ils n’ont qu’à revendiquer et l’Etat Congolais va prendre en compte leur revendications. S’ils prennent les armes, ce n’est pas parce que l’armée va faire son travail. C’est pourquoi je leur demande de déposer les armes et se rendre auprès des Forces loyalistes afin que nous puissions tous bâtir ce pays. » indique Musafiri.

Toute en demandant aux parents du Sud de la province du Maniema de sensibiliser leurs enfants afin qu’ils privilégient les voies pacifiques.

« Ceux qui vont déposer les armes, l’armée ne leur fera rien. Je demande à la population de garder son calme, car le Gouvernement a pris des dispositions nécessaires pour rétablir la paix dans cette zone » conclu Auguy Musafiri.

La milice malaïka s’est installée fin 2019 dernier dans une partie du territoire de Kasongo. Dans cette entité, la milice organisait des recrutements, imposait des travaux communautaires et des enlevements, situation qui a été dénoncée par des élus provinciaux du coins.

Exprimez-vous en commentaire (Compte Facebook requis)