Des avocats en colère chez le Gouverneur

#Kindu – #Maniema | 21 octobre 2019 – Des dizaines d’avocats membres du barreau de Kindu ont pris d’assaut les installations du Gouvernorat du Maniema.

« Les Avocats du Maniema disent non à l’impunité des Autorités Judiciaires », c’est ce qu’on pouvait lire sur la banderole que détenaient les hommes de toges lorsqu’ils ont assiégé le Gouvernorat du Maniema pour revendiquer la prise en charge de leur collègue Maître OKONDA PUNGU Paul, victime de torture alors qu’il était en train de plaider pour un client à l’auditorat Militaire de Kindu. Dans une interview avec Maître Michel DJAMBA, Avocat au barreau de Kindu, il n’est pas acceptable qu’un avocat en plein exercice de sa profession soit molesté, torturé, et même minimisé devant son client jusqu’à être fracturé la jambe. Maître Michel DJAMBA précise que cette action qui n’est pas la première de la part du Magistrat Militaire Jérôme BAYAWA ne doit pas passer impunie. Michel DJAMBA demande à l’organe de la loi de juger l’incriminé en procédure de flagrance pour que l’avocat humilié retrouve sa dignité.

Menaces de grève sèches et réactions du Gouverneur

Vendredi 18 octobre 2019, les avocats ont encore assiégé le Gouvernorat avec plein d’émotion. C’était après l’incident qui s’est produit à l’auditorat Militaire de Kindu.

« Nous sommes venus au Gouvernorat pour voir l’autorité pour qu’on lui en parle et qu’il sache que nous avons à faire à un Avocat Général Militaire “Gérôme BAYAWA” qui ne respecte pas le droit de l’homme précise Maître ABOUBACAR KASE à la Presse ».

De son côté, Maître Octave KABEYA a indiqué au sortir de l’audience lui accordé par le Gouverneur Auguy MUSAFIRI que ce dernier a pris quelques mesures responsables afin de trouver une solution durable à cette situation. Il s’agit notamment de la prise en charge effective de l’hospitalisation de la Victime ainsi que mener des pourparlers avec la hiérarchie de la Justice Militaire. « Le Gouverneur nous a demandé de veiller sur la discipline, la déontologie des avocats et comment les avocats pourront se comporter au futur pour éviter l’incident.» a-t-il indiqué.

Exprimez-vous en commentaire (Compte Facebook requis)