#Coronavirus : le Maniema prévoit un plan de riposte chiffré à plus de 11 millions de USD

La province du Maniema attend mobiliser 11.008.766 de dollars USD pour faire face au Coronavirus. Ce chiffre a été révélé au public ce jeudi 02 avril lors de la réunion de plaidoyer présidée par le Gouverneur Auguy Musafiri. Au cours de celle-ci, le Chef de l’Executif, a tendu la main aux humanitaires et autres partenaires au développement présent dans la province, de venir en aide le Maniema qui court les risques suite à la présence des cas confirmés de la COVID-19 au Nord et Sud Kivu.

Stratégies de prévention et riposte

Intitulé plan provincial de préparation et de riposte à une éventuelle épidémie de la maladie à Coronavirus 2019 (Covid-19), ce document de 39 pages détermine 8 stratégies contre le Coronavirus.

La première stratégie concerne le renforcement de la coordination par le Ministère de la santé, la deuxième quant à elle, consiste à renforcer la surveillance épidémiologique ainsi que le screening des voyageurs dans les 24 points d’entrée de la province du Maniema.

Si la troisième stratégie concerne l’organisation de la prévention et le Contrôle d’Infection, la quatrième porte sur le renforcement du réseau du système de laboratoire, tandis que la cinquième stratégie détermine les modalités de la prise en charge médicale.

L’organisation de la prise en charge psychologique est la sixième stratégie. Si la logistique est la dernière stratégie, l’amélioration de la communication des risques et l’engagement communautaire constituent l’avant dernière stratégie de ce plan.

Fonds nécessaires, commissions et objectifs

Pour mettre en application ces stratégies, dix commissions sont prévues pour un budget total de 11 millions 8 milles 766,3 dollars USD.

Un grand pourcentage est affecté à la commission technique, 7 millions 909 milles 500 $ prévues. Celle-ci va fournir des soins sûrs, individualisés et de bonne qualité, centrés sur le patient dans un environnement qui assure la biosécurité.

La commission de prise en charge psycho-sociale nécessite 571 900 $ pour promouvoir la cohésion communautaire, renforcer la résilience des familles et diminuer la stigmatisation.

Une autre commission qui porte sur le laboratoire mobile a besoin de 205 100 $ pour son fonctionnement afin d’abord de renforcer les capacités des personnels de laboratoire sur la covid-19, en suite pour le suivi biologique des patients et en fin dans l’acheminement des échantillons.

La commission de communication sur les risque et engagement communautaire va s’occuper de la communication interpersonnelle, par voie médiatique, internet et autres outils de communication pour ne citer que cela. Elle va également organiser des séances de sensibilisation, les enquêtes sur la perception de la covid19 et former plusieurs personnels de santé. Elle a besoin de 434 999,3 $ pour faire ce travail.

L’autre commission qui requiert 201 160 $ pour fonctionner est celle qui porte sur la logistique. Elle devra pour ce faire maintenir la capacité de réaction et de contingence de la logistique, garantir le prepositionnement des matériels, équipements, kits, consommables et médicaments … etc.

La commission de prévention, contrôle des infection et biosécurité a besoin de 792 345 $ pour prévenir et contrôler la transmission nosocomiale et communautaire de la maladie a coronavirus ainsi que renforcer les mesures de prévention et de contrôle de l’infection dans les lieux publics, points d’entrée et établissements, mais aussi dans les formations sanitaires.

541 082 $ pour la commission de surveillance épidémiologique tandis que les deux dernières ont respectivement besoin de 20 100 $ pour la mobilisation et 332 580 $ pour la coordination.

Exprimez-vous en commentaire (Compte Facebook requis)