Investir au Maniema

La province du Maniema offre des potentialités de développement économique variées susceptibles d’intéresser les investisseurs.

Le Potentialités de la provine du Maniema

Les potentialités du Maniema comme d’autres provinces congolaises sont considérables. On y trouve notamment dans son sous-sol : de l’or, du diamant, de l’émeraude, du grenat, de la cassitérite avec ses dérivés, du colombo-tentalite, etc. Sur le plan agricole, le Maniema possède un sol riche capable de produire en abondance du riz, du manioc, des arachides, des bananes, des haricots, du soja, du coton, du café et autres nombreux produits agricoles. Ses forêts giboyeuses possèdent de nombreuses essences rares, ses rivières impétueuses logent des poissons de toute sorte. Sur le plan énergétique, Le Maniema possède beaucoup de potentialités avec ses nombreux cours d’eau et ses chutes. Bref, tout est là pour rendre cette province prospère et compétitive sur le plan national.

Son Excellence Auguy Musafiri Nkola Myoma

1° Potentialités agro-alimentaire et forestières

… le sol du Maniema permet, grâce à ses vastes forêts et savanes, de produire principalement le manioc, le riz, la banane, l’huile de palme, le maïs, les arachides, le mulet, le sorgho, etc.

Le Maniema est une Province à vocation essentiellement agricole. La foret couvre ¾ de sa superficie. Ses forêts regorgent d’importantes ressources naturelles, notamment les ressources forestières, minières ainsi qu’une faune très riche.

En ce qui concerne les ressources forestières, il y a lieu de fixer à toutes les personnes qui voudraient bien venir investir dans ce domaine que le Maniema a encore les essences comme le Limba, le teck, l’acacia, communément appelé Mufula, pour ne citer que celles – là qui peuvent être exploités d’une façon responsable tout en évitant la déforestation pour la protection de l’environnement.

Dans le domaine agricole, le sol du Maniema permet, grâce à ses vastes forêts et savanes, de produire principalement le manioc, le riz, la banane, l’huile de palme, le maïs, les arachides, le mulet, le sorgho, etc. avec la possibilité de relancer la culture du café, de coton et de l’hévéa dont les activités restent en veilleuse en dépit de la présence de certaines infrastructures.

2° Potentialités hydrauliques et énergétiques

…la plus part de ces rivières regorgent des chutes potentiellement exploitables énergétiquement pour la production du courant électrique …

Quant à son hydrographie, le Maniema est drainé par le fleuve Congo qui, lui – même, est alimenté par de grandes rivières telles que Mulongoy, Kunda, Lufubu, Nganze, Lowe, Lweki en amont et Elila, Ambwe, Ulindi, Lowa, Kasuku, Lomami en aval. la plus part de ces rivières regorgent des chutes potentiellement exploitables énergétiquement pour la production du courant électrique en mesure pouvant couvrir tous les 7 territoires.

Cela s’ajoute la présence du lac Ndjale dans le Territoire de Kibombo ainsi qu’une multitude des ruisseaux, flac d’eau qui, par ailleurs, avec le fleuve et les rivières ci – haut citées, sont tous poissonneux et habités par des crocodiles et des hippopotames

3° Potentialités minières 

… diamant, le mercure, le saphir, l’or, le fer, la platine, la bauxite, la topaz, l’émeraude, la tourmaline, les substances stannifer connues, la cassitérite, le colombo tantalite, coltan en sigle, le wolframite, le tungstène, le nibium …

Le sous – sol du Maniema renferme une grande diversité de substances minérales dont les plus importantes sont le diamant, le mercure, le saphir, l’or, le fer, la platine, la bauxite, la topaz, l’émeraude, la tourmaline, les substances stannifer connues, la cassitérite, le colombo tantalite, coltan en sigle, le wolframite, le tungstène, le nibium. S’ajoutent à ces substances minérales les produits communément appelés matériaux de construction à usage courant. Nous citerons ici le moellon que l’on peut transformer en caillasse, le gravier, l’argile à brique, toutes sortes de sable, le calcaire à chaud, le calcaire à ciment, la limonite, la basalte, etc.

Le Maniema possède également des matériaux de construction à usage industriel notamment le kaolin, le gyps, l’améthyste, l’alexandrite.

Il convient de noter par ailleurs que toutes ces richesses minières se retrouvent sur l’ensemble du Territoire de la Province.

4° Potentialités touristiques et sites historiques 

… le village de Nyangwe : le marché le plus important d’esclaves à exporter de l’Afrique Orientale …

Certains territoires de la province présentent les potentialités touristiques suivantes :

·         Le village de NYANGWE : le marché le plus important d’esclave à exporter de l’Afrique Orientale

·         Le Monument de Kasongo qui a été construit pour la mémoire du soldat courageux tombés lors la guerre entre les arabes (Responsables de la traite négrière) et les soldats belges.